• Angela Merkel part en retraite, que retenir de son bilan en Allemagne?

     

     

     

     

    Angela Merkel part en retraite, que retenir de son bilan en Allemagne?

     

     

    La domination de l'Allemagne, ses excédents comptables et commerciaux exemplaires, bref le « miracle allemand » sont  redevables à une masse salariale sous-payée.

    Près de 16% de la population est pauvre. Cela représente 13 millions de personnes, ce qui correspond à 15,9% de la population. Avec l'augmentation du coût de la vie et des loyers dans les grandes villes, les seniors sont de plus en plus nombreux à solliciter l'aide d'associations. Ils sont avec beaucoup d'autres les grands perdants du "succès économique allemand"

    La face cachée de l'Allemagne

    L’enfer du miracle allemand

     

    A 15,9%, le taux de pauvreté en Allemagne a atteint une valeur historique. C'est la plus grande pauvreté mesurée depuis la réunification. Plus de 13 millions de personnes sont concernées. Alors que le dernier rapport sur la parité sur la pauvreté laissait espérer une baisse des chiffres, l'évaluation actuelle montre à nouveau une nette tendance à la hausse, commençant au point le plus bas en 2006 avec 14,0% jusqu'à la triste valeur maximale actuelle. Il s'agit d'une augmentation de près de deux points de pourcentage ou de près de 14 %.

    La montée de la pauvreté  a  lieu presque partout en Allemagne. 11 des 16 Länder ont été touchés, avec des populations aussi importantes que la Rhénanie du Nord-Westphalie, la Bavière, le Bade-Wurtemberg, la Hesse et la Basse-Saxe.

    La pire valeur, loin derrière, est Brême, où une personne sur quatre compte désormais comme pauvre, suivie de la Saxe-Anhalt, du Mecklembourg-Poméranie occidentale, de Berlin et de la Rhénanie du Nord-Westphalie avec des taux compris entre 18,5 et 19,5%. 

    Angela Merkel part en retraite, que retenir de son bilan en Allemagne?

    Afin de joindre les deux bouts , de plus en plus de personnes âgées cherchent dans les poubelles des bouteilles consignées avec lesquelles ils peuvent échanger quelques centimes

    Comment Berlin veut prévenir la pauvreté chez les personnes âgées

     

    Dans une comparaison sur le  long terme, le groupe des retraités présente de loin la plus forte augmentation  de pauvreté. Parmi eux, le taux de pauvreté a augmenté de 66% depuis 2006.

    En ce qui concerne la structure sociale de la pauvreté, la grande majorité des pauvres ont un emploi rémunéré (33,0%) ou sont à la retraite (29,6%). D'un autre côté, les chômeurs représentent un peu moins de huit pour cent des pauvres.

     Rapport sur la pauvreté en Allemagne:

    Pauvreté et sécurité

     

    Angela Merkel part en retraite, que retenir de son mandat en Allemagne?

     

     

     

    Une réalité moins médiatisée , qui découle des mesures néolibérales brutales mises en place depuis Gerhard Schröder (loi Hartz)

    poursuivies par Angela Merkel :

    austérité généralisée, baisse des salaires, généralisation des mini-emplois, coupes budgétaires dans les services publiques, gel des allocations chômage et des cotisations sociales, etc.Détricotage de l'État providence, pression sur les salaires. Baisse des dépenses publiques .

     

    Les minijobs ont été créés lors des grandes réformes du marché de travail menées par l'ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder entre 2003 et 2005.

     

     

    Toutes ces mesures furent mises en place en 1998, afin de favoriser la « compétitivité » et les exportations, sur lesquelles est aujourd’hui basée l’économie allemande. Si les exportations augmentèrent significativement, force est de constater que cette « politique de l’offre » agressive se fit au détriment de la demande interne, mais aussi des classes moyennes et populaires, des salariés, des retraités, des collectivités et des infrastructures publiques. En effet, dans l’ensemble, les exportations ne bénéficient pas aux travailleurs allemands, mais aux détenteurs de capitaux, qui s’empressent de placer leurs bénéfices à l’étranger au lieu de les redistribuer dans les salaires ou les investir dans la recherche ou l’économie allemande.

    En tant que leader économique et politique de l’UE, l’Allemagne d’Angela Merkel pèse de tout son poids dans les mesures d’austérité dictées par la troïka aux pays européens en difficulté, notamment à la Grèce : privatisations, baisses des salaires et des pensions, coupes dans le social, la santé et l’éducation, etc. Des mesures qui ont eu des conséquences dramatiques, faisant exploser la pauvreté (35% de la population), les suicides, le chômage, les maladies et…la dette, alors qu’elles étaient censé la réduire. Les grandes gagnantes de ces mesures sont les banques françaises et allemandes, qui ont « prêté » de l’argent à la Grèce et jouissent des intérêts très rentables de ces placements, appelés abusivement « aides » par les néolibéraux.

     

    En Allemagne, comme Heidi retraitée, 11 % des retraités allemands âgés de 65 à 74 ans sont obligés de travailler pour joindre les deux bouts. 

    Heidi, 69 ans se lève tous les jours à 2 heures du matin pour travailler dans une boulangerie à Berlin.

    Avec sa pension de 980 euros pour un loyer de 570 euros, elle n'a pas le choix.

     

    Un chiffre qui a doublé en dix ans, selon les  données de l'Institut fédéral de la statistique (Destatis).

    Au bout de quarante-cinq ans de cotisations, les seniors perçoivent moins de 50 % de leur ancien salaire.

    Avec l'augmentation du coût de la vie et des loyers dans les grandes villes, les seniors sont de plus en plus nombreux à solliciter l'aide d'associations. Ils sont avec beaucoup d'autres les grands perdants du "succès économique allemand".

     

     

    Durant l’exercice de son mandat,Merkel a touché 35 000 euros par mois.

    Elle percevra des allocations de retraite mensuelles d'environ 15 000 euros après avoir quitté ses fonctions.

    Merkel touchera ainsi près de la moitié de son salaire.

    Altersbezüge der KanzlerinNeue Berechnung enthüllt, wie viel Rente Angela Merkel bekommen wird

    Angela Merkel recevra une pension mensuelle de 15.000 euros

     

    Des salariés de mini-jobs en Allemagne sont menacés de pauvreté  en raison d'un manque de droits à pension.

    Des employés  entre 25 et 65 ans n’ont pas le droit de  cotiser  à la caisse de retraite à cause du statut de « minijob »

     

    "Mini jobs" : l'autre visage de l'économie allemande

     

     

    Plus de 7 millions d'Allemands sont employés dans des "minijobs",  ces contrats précaires, peu rémunérés et dispensés de charges sociales sont de plus en plus montrés du doigt dans une Allemagne qui s'interroge sur la face obscure de son succès économique.

    Des contrats  qui ont notamment été accusés d'alimenter une "bombe à retardement" en condamnant les salariés durablement employés sous ce dispositif à des retraites dérisoires.

    Pour répondre aux critiques, le gouvernement d'Angela Merkel a relevé au 1er janvier le plafond de rémunération de ces emplois, de 400 à 450 euros par mois…

    Encourager ce genre de contrat, c'est programmer (à terme) une vague de pauvreté chez les seniors.

    On les soupçonne d'avoir prospéré au détriment des emplois soumis à cotisation, comme l'a  suggéré une étude d'un institut de  recherche qui dépend de l'agence allemande pour l'emploi.

    Cette étude pointait le recours massif aux minijobs dans les petites entreprises et des secteurs comme la restauration (34% des salariés) ou la distribution (23%).

    Dans ces entreprises, il s'agit très majoritairement de postes peu qualifiés. "C'est dans les minijobs que l'on trouve la plus haute proportion de bas salaires" horaires, d'autant que les minijobbers sont souvent moins payés que les autres salariés à fonction égale.

     

     

     

    Les minijobs en Allemagne (Geringfügige Beschäftigung), ces contrats précaires à temps partiel, dont la rémunération ne dépasse pas 450 euros par mois, empêchant la création de vrais emplois.

    On recense 7,7 millions de ce type de jobs en Allemagne.

     

    « Dès mon entrée en fonctions en 2005, j'ai dit que Gerhard Schröder avait rendu service à l'Allemagne avec son Agenda  »

    La chancelière Angela Merkel

    Angela Merkel chancelière fédérale depuis le 22 novembre 2005 (soit 15 ans) ,a exhorté l'Europe à défendre ses valeurs fondamentales comme la démocratie et la liberté face aux contestations grandissantes, à l'occasion du 30e anniversaire de la chute du Mur de Berlin...

     

    "Les valeurs qui fondent l'Europe, la liberté, la démocratie, l'égalité, l'Etat de droit et la préservation des droits de l'homme ne vont pas de soi" et "doivent toujours être défendues", a assuré celle qui est au pouvoir en Allemagne depuis quinze ans...

    Angela Merkel part en retraite, que retenir de son bilan en Allemagne?

    Angela Merkel reçoit le prestigieux prix Charlemagne

    En 2008,A Merkel a reçu le prix européen Charlemagne ,distinction récompensant les personnalités les plus engagées dans l'unification européenne...

     

     

    Notes:

    Merkel revendique l'héritage de Schröder

    Angela Merkel reçoit le prestigieux prix Charlemagne

    Altersbezüge der KanzlerinNeue Berechnung enthüllt, wie viel Rente Angela Merkel bekommen wird

    Angela Merkel recevra une pension mensuelle de 15.000 euros

    "Mini jobs" : l'autre visage de l'économie allemande

    Pauvreté et sécurité de base

    L’enfer du miracle allemand

    Allemagne Près de 20% de la population est pauvre

    Après 15 ans de pouvoir,Merkel défend la démocratie et la liberté

    La chute du mur de Berlin,une catastrophe géopolitique et sociale

    Merkel un bilan en millions!De pauvres...

    La face cachée de l'Allemagne

    Sarkozy dit son «admiration» pour Merkel

    Valérie Pécresse : "On a besoin d'une Angela Merkel en France"

    Valérie Pécresse : « Je suis 2/3 Merkel et 1/3 Thatcher »

     

     

     

    « Le gouvernement du Québec versera les premières indemnisations aux patients atteints de réactions graves liées au vaccinUne justification du passeport vaccinal est caduque »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :