• Derrière la chute du mur de Berlin,l'Union Paneuropéenne

    Derrière la chute du mur de Berlin,l'Union Paneuropéenne 

    Derrière la chute du mur de Berlin,l'Union Paneuropéenne

    Un espace uniquement économique fondé sur la libre circulation des marchandises et donc, essentiellement capitaliste, dont notre Union Européenne elle-même naquit en 1957, avec le traité de Rome. Preuve en est que cette actuelle UE se dénomma longtemps, jusqu’en 1992 (date de l’entrée en vigueur du plus politique traité de Maastricht), "Communauté Économique Européenne", appellation alors synthétisée sous le sigle de CEE. Dans un grand marché européen sans barrières commerciales, où les capitaux et les marchandises peuvent circuler librement,autrement dit le paradis rêvé du capitalisme, les usines s'installent là où c'est le plus rentable, c’est-à-dire le moins cher. Dans les pays de l'Est les salaires sont bas, alors que la formation et la productivité en usine est tout à fait semblable à la nôtre, voire meilleure. En Slovaquie, le Smic est de 380 euros par mois, contre 1.500 bruts chez nous,une mine d'or à exploiter.

    5 jours avant que ne "tombe" le mur de Berlin, le 04.11.1989 les européistes du clan Coudenhove Kalergi sont devant la porte de Brandenburg.

    5 jours plus tard, le mur de Berlin est pris d'assaut par la foule ..
    L'Union paneuropéenne est l' une des plus grandes organisations européenne:http://www.wikiwand.com/de/Paneuropa-Union

    Dernier article

    Sopron Hongrie,le 19 Août 1989 ,4 mois avant la chute du mur à Berlin,l'union paneuropéenne organise un "pique-nique" sur la frontière avec l'Autriche ,faisant converger des centaines d'Allemands de l'Est auprès de qui l'union paneuropéenne a distribué des tracts des semaines avant ,afin d'attirer un maximum de monde...Ce jour là,les gardes frontières Hongrois, ouvrent eux même le rideau de fer au public ...

    Dernier article


     

     

    Elle contribue à un événement majeur en europe , la chute du mur de Berlin.
    Le flux de "réfugiés" d'Allemagne de l'Est à la frontière Austro-Hongroise en Août 1989 c'est elle.
    Pendant la guerre froide , l'association a adopté une attitude offensive envers les États d'Europe de l'Est et a soutenu les mouvements d'opposition locaux. Des sous-groupes de l'Union Pan-Europa ont été formés, qui ont travaillé dans ces pays pour renverser le système. Ainsi, l'Union paneuropéenne de Bohême et de Moravie a organisé la révolution de velours ...

    Derrière la chute du mur de Berlin,l'Union Paneuropéenne

    12 Juin 1987 Berlin:

    "Mr. Gorbachev, tear down this wall!" "Faites tomber le mur" Lance Reagan devant la porte de Brandebourg.

    deux ans plus tard ,en 1989 ,les paneuropéens le font tomber 

    (A 6.23) avec des hauts-parleurs ,haranguant la foule ,sûrs d'eux et de leur coup,quelque chose se prépare .



    Ce 04 Novembre 1989 le clan pan européen attend devant la porte de Brandenburg la manifestation déclenchée par la CIA sur l'Alexanderplatz, sensée faire jonction coté Est à la porte de Brandenbourg .Ce jour là la Volkspolizei parvient à déjouer cette tentative de faire tomber le mur .
    5 jours plus tard l'annonce d'ouverture de la frontière dans les médias fait converger la foule vers les points de contrôle .Cette foule vient aussi par milliers du coté Ouest.La frontière de la RDA n'est plus alors tenable .
    Chacun jugera.
    La chute du Mur de Berlin, a été un événement politique considérable, elle est aussi un bouleversement économique comme il ne s'en produit qu'un ou deux par siècles, comparable, dans son ampleur et ses conséquences, à une guerre mondiale. Du jour au lendemain ou presque, le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire. Dès l'effondrement du rempart de béton de la RDA, c'est la ruée de l'Ouest : les entreprises multinationales occidentales se précipitent sur les nouveaux territoires conquis , pour y vendre leur produits, les fabriquer ou acheter des matières premières. Le marché et la "démocratie" annexent l'Est d'un même pas . Le rapport de force entre le capital et le travail s'inverse. Avant novembre 1989, les travailleurs profitaient indirectement de la crainte du communisme - pour limiter les risques de révolution, les entreprises et les Etats consentaient des augmentations de salaires régulières et des droits sociaux étendus. Tout d'un coup, cette crainte disparaît. Pire, les non qualifiés occidentaux sont mis en concurrence avec les non qualifiés slovaques ou chinois, cinquante fois moins bien payés. Et c'est au contraire le détenteur de capital qui profite d'un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.

    De nos jours Bruxelles est la capitale européenne des intérêts privés. Les chiffres ont de quoi effrayer: ce sont 30 000 personnes qui sont présentes à Bruxelles dans le seul but d’influencer la décision politique, soit deux fois plus que le nombre de fonctionnaires européens. La lutte est déséquilibrée: pour un député européen, on compte 40 lobbyistes. Et lorsque les mandats politiques s’achèvent, nombreux sont les anciens commissaires européens ou députés à rejoindre les lobbys: 50% des anciens commissaires et 30% des députés, pour être précis. On se souvient de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne pendant dix ans, devenu lobbyiste sitôt son mandat terminé au profit de la banque américaine Goldman Sachs.

    Comment espérer, dans ce contexte, que la décision politique serve l’intérêt général?

     

     

    Découvrez ,

    Une chute planifiée ,celle du mur de Berlin

    http://09novembre1989.revolublog.com/une-chute-planifiee-celle-du-mur-de-berlin-a149154744

    Qui dit guerre froide pense Rideau de fer, course aux armements ou dissuasion nucléaire. Mais le conflit qui a opposé l’URSS aux Etats-Unis de 1947 à 1991 a été aussi, et avant tout, un combat idéologique et psychologique, une guerre d’images, d’idées, de propagande, de désinformation et de pression diplomatique.

     

    Pour gagner les coeurs et les esprits, tous les moyens étaient bons. LesEtats-Unis organisèrent un combat idéologique , déclarant dès 1947, par une loi votée au Congrès, la «guerre culturelle, éducative et d'information». 

    De la guerre froide à aujourd'hui,la culture sous infuence

    Un soir d’avril 1983, un jeune militaire américain en poste à Berlin-Ouest, Jeffrey Carney, demande l’asile à Berlin-Est:

    De la NSA à la Stasi,l'insoupçonnable sergent Carney

    La révolution conservatrice un combat idéologique:

    Une vague néolibérale qui a bouleversé les États-Unis de R. Reagan et le monde à partir de 1980 et la Grande-Bretagne de M. Thatcher à partir de 1979. Dans ces deux pays s’impose une « révolution conservatrice », en référence à son caractère radical.

    http://09novembre1989.revolublog.com/-a149012660?fbclid=IwAR1YeKNRCqW-w7yYeqg1KZ7qXbi0mpjdtl2muQcvPJxLoCjrynDWgzGr81o

    Notes:

    Quand les français ont dit non à l'UE

    Un capitalisme de surveillance, remplaçant le capitalisme industriel,  dont l'originalité est d'orienter et d'exploiter nos préférences personnelles à son profit:

    La vie des autres?Non,la vôtre

    http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2018/09/de-la-chute-du-mur-de-berlin-a-la-nation-start-up.html

    http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2018/08/la-chute-du-mur-de-berlin-une-bonne-affaire-pour-l-ue.html

    http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2017/08/le-pique-nique-du-19-aout-1989-qui-a-transforme-l-europe.html

    « Derrière des "réformes",une guerre idéologiquesalaire minimum en Slovaquie: 480 euros »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :