• Happy Brexit UK!!

    Les eurodéputés ont adopté ce mercredi le traité de retrait fixant les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

    Pour une majorité de Britanniques c'est un rêve qui se réalise !

     

     

    La rupture est actée. Le Parlement européen a ratifié ce mercredi à une large majorité le traité de retrait fixant les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Les eurodéputés ont donné leur accord par 621 voix pour, 49 ont voté contre, et 13 se sont abstenus.  

     

    Il s'agissait de la dernière étape majeure dans la ratification de l'accord, trois ans et demi après le référendum sur le Brexit au Royaume-Uni. 

    Ce vote historique a eu lieu ce mercredi à 18 h après un débat de deux heures par 621 votes pour, 49 contre et 13 abstentions. Le résultat était attendu.

    Premier départ d’un État membre de l’UE

     

    Ce vote clôt un processus où l’Union européenne perd pour la première fois un État membre, qui plus est l’un des plus grands et des plus riches pays du bloc. Avec le départ de 66 millions d’habitants, l’UE verra sa population passer à quelque 446 millions. Son territoire diminuera de 5,5 %.

    La période de transition qui s’ouvre va voir peu de changements concrets et lance les négociations autour du futur statut du Royaume-Uni avec l’Union européenne. Sans accord au 31 décembre 2020 n’est trouvé, le pays deviendra un État tiers et les règles d’échanges institués par l’OMC devront s’appliquer.

     

    Le vote d’aujourd’hui rend effectif le Brexit et l’UE doit maintenant tirer des leçons politiques de cet évènement inédit, estime l’eurodéputée insoumise Manon Aubry (GUE). Cette situation inédite doit servir d’électrochoc pour repenser en profondeur les fondations de l’Union européenne et faire face aux attentes citoyennes en matière sociale, écologique et démocratique. 

    Découvrez:

    Quand les Français ont dit non à l’europe 

    Comment « le plus grand rapt démocratique de la Ve République », a-t-il été possible ?Ce vote a provoqué un violent séisme dans la vie politique française.La victoire du Non a été vilipendée dans de nombreux médias et la majorité de la classe politique

    Loin de se vouloir au départ une entité politique, encore moins sociale, c’est  un espace uniquement économique fondé sur la libre circulation des marchandises et donc, essentiellement capitaliste, dont notre Union Européenne elle-même naquit en 1957, avec le traité de Rome 

     

     

     

     

    « La crise comme moyen de gouvernement de la sociétéBrexit, les théories de l'UE volent en éclats »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :