• La chute du mur de Berlin,une catastrophe géopolitique et sociale

     

     

           La chute du mur de Berlin,une  catastrophe géopolitique et sociale

     

    La chute du mur de Berlin a engendré concrètement deux grands types de conséquences : sur le plan social et sur le plan géopolitique. Et ce, bien au-delà des frontières allemandes.

     

     

    Le nombre de personnes sans-abri a augmenté de 70% dans l'UE ces dix dernières années

    Le nombre de personnes sans-abri a augmenté de 70% dans l'UE ces dix dernières années

    La décennie 1990 a d’une part enclenché la plus forte vague historique de reculs sociaux en Europe et dans le monde.De nos jours 87 millions d'Européens vivent sous le seuil de pauvreté, soit plus d'un habitant sur 6:Pauvreté : 87 millions d'Européens touchés. En France, en Allemagne, en Europe de l’Est, et en réalité sur tous les continents, pas une « réforme » imposée par une caste dominante qui n’ait été rendue possible par l’inversion cataclysmique du rapport de force en faveur du pouvoir des capitaux, et au détriment des peuples : privatisations, coupes dans la protection sociale, montée phénoménale des inégalités et de la pauvreté, limitations drastiques des droits des salariés  – mais aussi mise sous le boisseau de la démocratie (par exemple par l’inversion des référendums portant sur l’intégration européenne).Le référendum français sur le traité établissant une constitution pour l'Europe (aussi appelé traité de Rome II ou traité de Rome de 2004) eut lieu le 29 mai 2005. À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l'Europe ? », le « non » recueille 54,68 % des suffrages exprimés:Quand les français ont dit non à l'europe

     

    La disparition soudaine du contre capitalisme  a ouvert un extraordinaire boulevard aux puissants d'aujourd'hui,c'est là,précisément ,à la chute du mur  que s'est décidé ce que nous subissons actuellement. Nombreux sont les  ouest-allemands  qui faisaient cette confidence : naguère avant la chute de l’Allemagne de l’Est, l’existence de celle-ci contraignait le patronat de RFA et celui d'Europe de l'Ouest à maintenir un haut niveau d’acquis sociaux, afin d’éviter que le système en vigueur en RDA ne constitue une vitrine. L’annexion de ce pays a levé cette hypothèque et ouvert les vannes de la casse sociale, à commencer par la remise en cause des conventions collectives .Berlin,une dame, la soixantaine bien sonnée,  paraît affreusement gênée de s’afficher devant des inconnus. Sa retraite inférieure à 500 euros par mois ne lui suffisant pas pour vivre, elle touche un complément versé par son Jobcenter:L’enfer du miracle allemand

     

           La chute du mur de Berlin,une  catastrophe géopolitique et sociale

    Berlin avec un taux de 19.3% ,est  au-dessus de la moyenne fédérale de pauvreté ,qui est de 15,9 % dans toute l'Allemagne .La pauvreté en Allemagne a atteint son niveau le plus élevé depuis la réunification

    https://www.facebook.com/abendschau.rbb/photos/a.141020402593455/3921338244561633/?type=3&theater

                                                             Le rapport sur la pauvreté 2020:

    À 15,9%, le taux de pauvreté en Allemagne a atteint une valeur historique. C'est la plus grande pauvreté mesurée depuis la réunification.

    L'Attachement des peuples à leurs identités, retour de l’islam politique, effet pervers de la mondialisation marchande, effacement des classes moyennes occidentales, méfiance envers la technocratie supranationale : autant de réalités dont aucun analyste de la fin de l'URSS n’avait prophétisé l’émergence après la chute du mur de Berlin. Ce sont pourtant sur elles que se sont fracassées les illusions nées de la fin de la Guerre froide.

    L’effondrement du bloc Soviétique provoque une explosion des nationalismes à l’Est, aux conséquences parfois dramatiques – comme c’est le cas dans les Balkans marqués par l’éclatement de la Yougoslavie.La guerre de Bosnie-Herzégovine (appelée guerre de Bosnie par abus de langage) est un conflit armé international qui débute le 6 avril 1992 avec la proclamation d'indépendance de la Bosnie-Herzégovine et s'achève avec les accords de Dayton le 14 décembre 1995. Cette guerre est liée à l'éclatement de la Yougoslavie,et au retour du djihad en europe.

     

     

                                  La Bosnie-Herzégovine, fief du salafisme européen

     

     

     

    Un philosophe américain Francis Fukuyama théorisait, dans son livre La Fin de l’histoire, le triomphe définitif des démocraties libérales. Le monde entier allait se rallier au modèle politique et économique occidental. Dans un registre similaire, après la première guerre du Golfe, George Bush père annonçait l’avènement d’un « nouvel ordre mondial »... :La doctrine du libre-échange mondialiste a été imposée au monde entier par les multinationales américaines, puis par toutes les multinationales.

     

     

     

    La prophétie d’un monde pacifié et sans frontières a été démentie elle aussi dans les décennies suivantes. Un instant, la chute du mur de Berlin laissa entrevoir la perspective d’un monde dénué de conflits et de barrières de toutes sortes. Trente ans plus tard, un vent de fronde souffle contre les élites qui souhaitent uniformiser les peuples avec les gourdins du Droit, du Marché et d’un Vivre-ensemble. Il y a une révolte à la fois contre le déni des identités nationales et contre la perte de souveraineté des peuples au profit d’entités transnationales et technocratiques sans légitimité démocratique.

    On se souvient de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne pendant dix ans, devenu lobbyiste sitôt son mandat terminé au profit de la banque américaine Goldman Sachs.

    Comment espérer, dans ce contexte, que la décision politique serve l’intérêt général?:L'UE des lobbys,pas de la démocratie

    Au cours des années 80,  des superstructures transnationales ont progressivement commencé à se constituer sous les formes les plus diverses : sociétés commerciales, bancaires, politiques, médiatiques.Malgré leurs différents secteurs d'activités, ces forces étaient unies par leur nature supranationale.

    L'époque de la guerre froide  constituait en fait les prémices de la mondialisation de l'économie et de la globalisation du pouvoir auxquels nous assistons aujourd'hui. Celle-ci a, dès le départ, été pensée en termes de structures verticales, dominées par un pouvoir supranational. Sans le succès de la chute de l'URSS, il n'aurait pu se lancer dans la mondialisation.

    Cette chute est une victoire colossale qui, permet l'instauration d'un pouvoir planétaire. La fin de la guerre froide a aussi marqué la fin de la démocratie. Notre époque n'est pas que post-soviétique, elle est aussi post-démocratique.

    À l'occasion de cet anniversaire, Merkel a commémoré l' ouverture du mur de Berlin le 9 novembre il y a 31 ans et le rôle des États-Unis dans celle-ci. La réunification «n'aurait pas été possible sans la confiance des Américains en particulier»..

     Merkel a qualifié l'amitié germano-américaine de «trésor commun»

     Elle  a énuméré les "intérêts communs",dont une économie mondiale ouverte et le libre-échange...

     

     

     

    "Ca s'est passé en Russie" est une série de 10 vidéos reprenant les événements marquants de la période post-soviétique de la Russie. Les années 90 en ex-URSS sont considérées comme les plus difficiles et les plus dangereuses depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

     Découvrez aussi:

    Histoire d’un asservissement volontaire:La dette publique française

     Au cours des années 1990, la France voit la dette publique s’envoler. En quelques années décisives, les dirigeants français apportent la preuve de leur conversion sans retour aux canons de l’ordre néolibéral, indépendamment de toute considération relevant de l’intérêt national et de la justice sociale.

    Le plan visant à éliminer le bloc soviétique d’Europe de l’Est a été organisé par deux coprésidents IEWWS de Soros : Joseph Nye, économiste de Harvard, et Whitney MacMillan, président de la multinationale agroalimentaire Cargill, qui avait entretenu des relations avec l’Union soviétique dans les années soixante-dix au XXème siècle.

    L'envers du décor de la "chute" de l'URSS

    La doctrine du libre-échange mondialiste a été imposée au monde entier par les multinationales américaines, puis par toutes les multinationales.

    Notes:

    Pourquoi Merkel est si soulagée du résultat des élections américaines

    Une Caste dissout l’État de l’intérieur au profit des intérêts privés

    Une chute planifiée,celle du mur de Berlin

    La chute du Mur de Berlin,L’éclatement de la Yougoslavie

     

     

    « La situation se dégrade à l’international ,en défaveur de la FranceL'eau du Valenciennois,mandate OTI pour rentrer chez les gens en plein confinement... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :