• La Macronie contre la démocratie

    La gouvernance néolibérale est « un mode hybride d’exercice du pouvoir qui tient à la fois du gouvernement du petit nombre ou de l’élite, au sens d’une expertocratie et d’un gouvernement pour La transformation néolibérale .

    Le néolibéralisme contre la démocratie

     

     « il y a oligarchie quand ce sont ceux qui détiennent les richesses qui sont souverains dans la constitution. Démocratie,  quand ce sont ceux qui ne possèdent pas beaucoup de richesses mais sont des gens modestes » 

     

    La Macronie contre la démocratie

     Le bloc oligarchique néolibéral est « cette coalition de groupes élitaires qui ont à la fois des intérêts spécifiques dans les différentes institutions et sphères sociales où ils dominent, et des intérêts communs dans la mesure où ils ne peuvent dominer que par la solidarité organique qui les unit. » . Cela comprend quatre composantes : l’oligarchie gouvernementale et la haute caste bureaucratique, les acteurs financiers et le top-management des grandes entreprises, les grands médias d’opinion et de divertissement, les institutions universitaires et éditoriales. L’interpénétration du monde des affaires, de la bureaucratie d’État et de la politique professionnelle a pris un caractère inédit. Le pouvoir politique des grandes entreprises redouble le pouvoir social du capital sur l’organisation du travail et sur les modes de vie. En France, les organes du dirigisme d’État sont devenus des leviers de la rationalité néolibérale. Le système oligarchique s’accompagne d’une tendance à l’interdiction de penser qu’il puisse exister une autre logique politique. Le projet néolibéral restreint la démocratie par des règles réduisant les choix politiques. « Au cœur du projet néolibéral, il y a un antidémocratisme foncier qui procède d’une volonté délibérée de soustraire les règles du marché à l’orientation politique des gouvernements en les consacrant comme règles inviolables s’imposant à tout gouvernement, quelle que soit la majorité électorale dont il est issu » . Ceci vaut pour la version hayekienne et pour la version ordolibérale de la constitutionnalisation de l’ordre économique.

    La Macronie contre la démocratie

    La Macronie contre la démocratie

     

    La Macronie contre la démocratie

     

    Alexandre Benalla, ancien responsable de la sécurité de la campagne d'Emmanuel Macron chargé de mission à l'Élysée, arborant lors de la manifestation du 1er mai un brassard police alors qu'il n'appartient pas aux forces de l'ordre.

     

     

    La Macronie contre la démocratie

    Le néolibéralisme allié à un « sécuritarisme d’État » accélère une sortie de la démocratie. Comme système de « raison politique unique », « le système néolibéral mondial ne tolère plus d’écart par rapport à la mise en œuvre d’un programme de transformation radicale de la société ». En concentrant le pouvoir dans les mains des acteurs économiques, la raison politique néolibérale désactive la démocratie et fragmente la société. En Europe, les traités ont fixé un cadre qui soustrait en partie les politiques économiques à la démocratie. « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens » a rappelé J.-C. Juncker (Le Figaro, 29 janvier 2015). Depuis le début de la crise, le nœud coulant de la dette est un instrument d’asservissement des peuples, particulièrement en Grèce. « La constitutionnalisation de la concurrence, de l’équilibre budgétaire et de la politique monétaire par les traités ne suffit pas (...). La « constitutionnalisation économique » doit être redoublée en cas de crise grave par le gouvernement direct d’un pays membre exercé par des autorités économico-financières qui s’arrogent le droit de changer ou d’édicter les lois de ce ppouvoir des créanciers au niveau des marchés. La peur des créanciers est le principal motif des politiques d’austérité et la conditionnalité des prêts permet d’imposer des réformes structurelles. 

    La radicalisation du néolibéralisme .

     

    VIDEO. Christophe Castaner explique l'usage des LBD à des enfants...

    Le renforcement du néolibéralisme qui produit le « devenir monde du capital » : « Le capital ne connaît plus de frontières géographiques, ni de séparations entre les sphères dans la société. C’est une logique de l’illimitation qui tend à s’imposer dans tous les domaines. Tout individu est appelé à devenir lui-même « capital humain » ; tout élément de la nature est regardé comme ressources productive ; toute institution est considérée comme instrument de production » .

    La concurrence dans le cadre de la mobilité du capital joue un rôle essentiel. Elle englobe la mise en concurrence des salariats, des systèmes sociaux et fiscaux, des institutions politiques et des sociétés. La liberté de mouvement du capital implique des politiques favorables au capital afin de l’attirer, ce qui est à la base des politiques de l’offre, menées par tous les gouvernements dans le cadre de la mondialisation. La concurrence entre capitaux à l’échelle mondiale suppose la généralisation de la politique de compétitivité, d’où une chasse aux obstacles à la liberté capitaliste et à la valorisation du capital. Le système se renforce par les contraintes qu’il fait subir aux acteurs privés et publics. Les politiques néolibérales construisent des dynamiques qui obligent les gouvernements à obéir aux effets des politiques antérieures qu’ils ont conduites.  Le néolibéralisme s’est radicalisé à la faveur de la crise et il s’est renforcé en se radicalisant. « Le néolibéralisme ne cesse, par les effets d’insécurité et de destruction qu’il engendre, de s’auto-alimenter et de s’auto-renforcer » .

     

    Le néolibéralisme contre la démocratie

    Les hautes sphères de la macronie

    « Plus la logique dominante se déploie, plus elle détruit ce qui pourrait la contenir, plus elle se renforce selon une logique proprement infernale » . Les politiques néolibérales construisent des dynamiques qui obligent les gouvernements à obéir aux effets des politiques antérieures qu’ils ont conduites. La crise de la dette publique a été utilisée récemment pour faire accepter de nouvelles réformes. La thèse du renforcement du néolibéralisme est empiriquement tout à fait fondée. Elle est manifestement bien plus réaliste que la thèse de « la fin du néolibéralisme » qui fut souvent annoncée et à chaque fois démentie, surtout depuis la crise de 2008-2009. L’intensification du processus se réalise sur la base des engrenages néolibéraux par le jeu de la compétition entre les États, chaque mesure néolibérale entraînant des pressions pour de nouvelles réformes.

    La hausse de la prime d'activité sera moins avantageuse pour les salariés que ne l'aurait été une hausse de leur salaire à proprement parler.

    En effet, la prime d'activité n'est pas soumise aux cotisations sociales. Son montant ne sera donc pas pris en compte au moment où le salarié partira à la retraite pour calculer le niveau de sa pension.

     

    Contrairement à ce que laisse entendre Emmanuel Macron, le montant du smic mensuel net ne sera pas revalorisé de 100 euros au 1er janvier 2019. Le salaire minimum ne bénéficiera que de la hausse légale automatique prévue par la loi, qui devrait être d'environ 1,8% (soit environ 25 euros net).

     

    Le maintien du #LBD «a été fait pour sidérer et effrayer, pas pour la légitime défense»

     Sur la page qui liste les "Young Leaders Classes" ,on retrouve Emmanuel Macron, Édouard Philippe et d'autres dans la même session de 2012:Qui sait qu'Edouard Phillipe et Emmanuel Macron ont ce lien là

    Découvrez aussi,

    Derrière des "réformes",une guerre idéologique

    La révolution conservatrice une guerre idéologique.De Reagan à Macron

    Notes:

     

    Emmanuel Macron défend les conditions d’usage des LBD face aux critiques du Conseil de l’Europe

    https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/gilets-jaunes-emmanuel-macron-defend-les-conditions-d-usage-des-lbd-face-aux-critiques-du-conseil-de-6239628/?utm_sour

     

    Pour mener à bien les mutations,les « réformes » qui se heurtent à de fortes résistances, une remise en cause profonde de la démocratie sociale est nécessaire,cette remise en cause a pour continuité  la révolution conservatrice de Thatcher et Reagan dans les années 80. Une vague néolibérale qui a bouleversé les États-Unis de R. Reagan à partir de 1980 et la Grande-Bretagne de M. Thatcher à partir de 1979. Dans ces deux pays s’impose une « révolution conservatrice », en référence à son caractère radical – il s’agit de revoir en profondeur le rôle de l’État –, mais aussi le "renouveau" conservateur qu’elle traduit,c'est à dire en réalité ,un retour à l'ancien temps:

    http://09novembre1989.revolublog.com/blocages-dans-la-gouvernance-neo-liberale-a150427374

    Une mère isolée de 36 ans, éducatrice au chômage, a reçu un courrier du Jobcenter de Pankow dans la banlieue de Berlin l’invitant, sous peine de sanctions, à postuler pour un emploi d’agente commerciale dans un sex-shop.« J’en ai vu de toutes les couleurs avec mon Jobcenter, mais, là, c’est le pompon », a réagi l’intéressée sur Internet, avant d’annoncer son intention de porter plainte pour abus de pouvoir.

    Découvrez ,le modèle qui inspire Macron:

    http://09novembre1989.revolublog.com/le-modele-qui-inspire-e-macron-a149106830

    Le monde libre n'a sûrement pas triomphé le 09 Novembre 1989 comme on nous le rabâche,la chute du mur de Berlin a permis l'avènement d'une mondialisation et sa pensée unique:

    http://09novembre1989.revolublog.com/la-doctrine-de-la-pensee-unique-a149966746

    file:///C:/Documents%20and%20Settings/Utilisateur1/Mes%20documents/Downloads/lespossibles_708_5012%20(1).pdf

    Découvrez, Un monde d'un genre nouveau :

    http://09novembre1989.revolublog.com/un-monde-d-un-genre-nouveau-a149193710

    un recul social de plus de 70 ans:

    http://09novembre1989.revolublog.com/un-recul-social-de-70-ans-avec-macron-a148995842

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-pourquoi-l-augmentation-du-smic-promise-par-macron-n-en-sera-pas-vraiment-une_3094307.html?fbclid=IwAR39dmOg_HT0pQsUvmR0p4envJRrL2kiAzWtQMSMBNzDpSDWhLfgFu3PodM

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/video-christophe-castaner-explique-l-usage-des-lbd-a-des-enfants-dans-l-emission-au-tableau_3202205.html

    « L'histoire en face...Qu'y font elles vraiment? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :