• Néolibéralisme,casse toi pauvre con!

     

     

    Néolibéralisme,casse toi pauvre con! 

     

    Trente années de destruction de l'État providence, pression sur les salaires. Baisse des dépenses publiques 

    Toutes ces « réformes » sont mises à contribution,suppression  de milliers d’emplois publics, en arguant de la meilleure « efficacité » du niveau local sur le niveau national, afin de réduire les dépenses de l’État central. 
    Les signes d’une réforme en profondeur de l’État-Providence sont toujours plus visibles : les retraites,  la sécurité sociale ,l’hôpital,les allocations, la stigmatisation des chômeurs .

    Roselyne Bachelot et Nicolas Sarkozy en 2006

     La loi Bachelot connue  sous le terme « Hôpital, patients, santé et territoire », HPST en  abrégé, porte la réforme de l'hôpital  promulguée le 21 juillet 2009. Elle a été préparée fin 2008 par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot Sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

    Elle y est ministre de la Santé de 2007 à 2010(gouvernements Fillon I et Fillon II) et ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale de 2010 à 2012 (gouvernement Fillon III).

     Cette loi a supprimé "le service public hospitalier" pour le remplacer par "des établissements de santé aux statuts variables". Elle a supprimé tout pouvoir du soignant pour donner tout le pouvoir aux gestionnaires. Elle a signifié formellement la fin des services qui regroupent les équipes soignantes, remplacés par des "pôles" de gestion. Elle a consacré le pouvoir du directeur, "seul patron à bord", sous la tutelle étroite du directeur de l’ARS (ndlr : Agence régional de santé), véritable préfet sanitaire aux ordres du gouvernement.

     

     Le seul objectif fixé à cette immense machine bureaucratique est celui de la rentabilité promue par la généralisation de la tarification à l’activité (T2A). L’augmentation des activités "rentables" est  devenue l’obsession partagée des directeurs et des médecins gestionnaires.

     

    Ainsi s’applique en pratique le concept "hôpital entreprise".

     

    La tarification à l’activité, dite "T2A", illustre parfaitement cette alliance perverse entre le mercantilisme et le bureaucratisme. La T2A pousse à augmenter l’activité (qu’elle soit utile ou inutile), à "optimiser" le codage (c’est-à-dire à augmenter la facture à la Sécurité sociale), à sélectionner les patients jugés rentables (ceux qui bénéficieront d’un acte technique programmé), à raccourcir les séjours quitte à les multiplier. Versant bureaucratie, le codage devient de plus en plus sophistiqué, nécessitant un temps de médecins et de secrétaires de plus en plus important.

     

    Roselyne Bachelot,entourée de Bruno Le Maire et François Fillon sur le perron de l'Elysée, à l'issue du dernier conseil des ministres du quinquennat de Nicolas Sarkozy en Mai 2012

    "On s'est vraiment quitté dans des torrents de larmes avec les cuisiniers, les maitres d'hôtels, les secrétaires, les huissiers, mes chauffeurs, mes officiers de sécurité"… :"Discours", "champagne", "larmes"… Roselyne Bachelot raconte son dernier conseil des ministres

     

     

     

    La France,ses dirigeants l’ont convertie dans un capitalisme de modèle anglo-saxon , donc  beaucoup plus inégalitaire que le capitalisme des Trente Glorieuses que la France a connu jusqu’à la fin des années 1970. La France a donc connu un choc immense en se convertissant à ses règles à partir du milieu des années 1980, car c’est une forme de capitalisme qui fait exercer une véritable tyrannie du capital sur le travail. C’est un capitalisme d’actionnaires dont la seule logique est le profit… pour les actionnaires.

     

    Une culture politique assez faiblement démocratique ; c’est une culture autoritaire, verticale, avec un chef qui décide de tout ; qui peut gouverner par ordonnance ; c’est la culture du « coup d’État permanent »

     En 2018, le niveau des économies sur le champ des établissements de santé s’élève à 1,6 mil­liards d’euros, dont 960 mil­lions d’économies pesant direc­te­ment sur le budget des établissements de santé.

     

    Interrogé vendredi 3 avril lors d’une conférence de presse sur la situation épidémique dans le Grand Est, Christophe Lannelongue directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est ,a estimé qu’il n’y avait pas de raison de remettre en cause le comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (Copermo), qui prévoit la suppression sur cinq ans de 174 lits (sur 1 577 en 2018) et de 598 postes au CHRU de Nancy (sur environ 9 000)

    Guillaume Peltier à Vendôme avec Nicolas Sarkozy – 8 septembre 2016

    Le vice-président des Républicains Guillaume Peltier propose de supprimer jusqu'à cinq jours de RTT pour financer la santé et l'agriculture, sanctuariser la santé et l'agriculture avec un budget dédié, financé par le don de jours de RTT…

     Découvrez:Une Caste dissout l’État de l’intérieur au profit des intérêts privés

     

    Un capitalisme  converti au modèle anglo-saxon et qui est donc devenu beaucoup plus inégalitaire que par le passé, comme en témoigne la crise sociale historique que nous traversons avec le mouvement des gilets jaunes. Mais notre pays ne traverse pas qu’une crise sociale ; il traverse aussi une crise démocratique. Et si c’est le cas, c’est parce qu’un petit groupe de très hauts fonctionnaires, essentiellement issus de l’un des corps d’élite de Bercy, l’Inspection des finances, a réalisé au fil des ans, un double hold-up, d’abord sur la vie des affaires, ensuite sur le pouvoir.

     

     Notes:

    En France,les "réformes" sont des idées importées d'anciennes dictatures

    Réformes,la guerre secrète

    La loi Bachelot a fait de l'hôpital une entreprise

    RESTRICTIONS : 960 MILLIONS D’ÉCONOMIES SUR L’HOPITAL EN 2018

    Tollé après des propos du directeur de l’ARS Grand Est sur des fermetures de lits au CHU de Nancy

     Le vice-président des Républicains Guillaume Peltier propose de supprimer jusqu'à cinq jours de RTT pour financer la santé et l'agriculture

     

    « L’UE a tardé à saisir la gravité de l'épidémieNation entreprise,plus jamais ça »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :