• Non,nous ne sommes pas plus libres depuis la chute du mur de Berlin

     

     

     

    Non,nous ne sommes pas plus libres depuis la chute du mur de Berlin

     

    Un nouveau concept est naît vers les années 1990, qui s’implantera petit à petit dans le monde entier, de façon toujours plus envahissante : le tittytainment. Définition : un néologisme (nouveau mot) provenant de la contraction de « Titties » (seins) et « Entertainment » (divertissement)

    Zbigniew Brzezinski  conseiller de Jimmy Carter lors de son mandat de président des Etats-Unis, puis co-fondateur de la Commission Trilatérale,(avec David Rockefeller) en 1973, ont forgé ce nouveau concept

    Mais pourquoi donc ? À cause  de l’avènement de la « Société 20/80 » ; cette société qui se met en place dès les années 1980, dans laquelle les taux de productivité réelle explosent, et dans laquelle Zbigniew Brzezinski  constate que 20% de la population seront dorénavant réellement utiles au renouvellement de  l’économie,  les autres 80% occuperont des postes non désirés, n’auront pas d’emploi, ou carrément, seront dans l'austérité, ou ne trouveront tout simplement pas de sens dans leur travail. 

    Sarkozy avec un burin et un marteau en Novembre 1989 au pied du mur de Berlin

    A la chute du mur de Berlin,en 1989,

    Du jour au lendemain , le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire

    Ainsi,c'est au  détenteur de capital que profite un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.

     

    Si pour certains,la chute du mur de Berlin est une victoire,elle n'a été que provisoire,  sans surprise, le système mondialisé a déjanté, : la crise de 2008-2009 est la lointaine résultante de la chute du Mur, vingt ans auparavant, et des libertés excessives que la finance a conquises à la faveur d'une longue période libérale. Tout comme le krach de 1873 avait ponctué, lui aussi, un quart de siècle libéral commencé avec les révolutions politiques de 1848, qui avaient mis a terre presque tous les gouvernements d'Europe.

    La « réunification »,

    «l’unité allemande est un cadeau de l’Europe à l’Allemagne, au terme d’un siècle où les Allemands ont infligé des souffrances inimaginables à ce continent», a déclaré le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas en Novembre 2019:Sombre anniversaire pour les 30 ans de la chute du Mur de Berlin

    L’UE

    Un espace uniquement économique fondé sur la libre circulation des marchandises et donc, essentiellement capitaliste, dont notre Union Européenne est elle-même naît en 1957, avec le traité de Rome. Preuve en est que cette actuelle UE se dénomma longtemps, jusqu’en 1992 (date de l’entrée en vigueur du plus politique traité de Maastricht), "Communauté Économique Européenne", appellation alors synthétisée sous le sigle de CEE. Dans un grand marché européen sans barrières commerciales, où les capitaux et les marchandises peuvent circuler librement,autrement dit le paradis rêvé du capitalisme, les usines s'installent là où c'est le plus rentable, c’est-à-dire le moins cher. Dans les pays de l'Est les salaires sont bas, alors que la formation et la productivité en usine est tout à fait semblable à la nôtre, voire meilleure. En Slovaquie, le Smic est de 380 euros par mois, contre 1.500 bruts chez nous,une mine d'or à exploiter.

     

     

    L' Union Européenne que nous n'avons pas nous-mêmes appelé de nos vœux s’est construite sur la destruction, non seulement des États, mais, plus spécifiquement encore, de la souveraineté populaire et, donc, contre la Liberté elle-même .

    L’Europe, par cette nouvelle forme de dictature - la dictature économique,  nie, ainsi ouvertement l'existence de nos droits fondamentaux, patiemment durement et dûment obtenus par nos ancêtres au fil des époques..

    Ce sont bien ces technocrates de la haute finance qui, privés en outre de toute légitimité démocratique puisque ce ne sont pas les peuples qui les ont élus, se voient aujourd'hui ,une trentaine d'année après la réunification allemande soudain propulsés, sans que nous n’ayons jamais été consultés sur la question, à la gestion de nos gouvernements.

    Autant dire, effectivement, que  c’est bien l’économie qui détermine maintenant, au déni de toute démocratie, la politique.

     

    L’UE, comme le monde sont dominés par une force unique,  une idéologie unique, un parti unique mondialiste. La constitution de ce dernier a débuté à l'époque de la guerre froide, quand des superstructures transnationales ont progressivement commencé à se constituer sous les formes les plus diverses : sociétés commerciales, bancaires, politiques, médiatiques. Malgré leurs différents secteurs d'activités, ces forces étaient unies par leur nature supranationale. 

    Répression policière en France,lors des nombreuses manifestations  contre les "réformes" du gouvernement Macron en 2019

    « Le totalitarisme financier est froid. Il ne connaît ni la pitié ni les sentiments. Les dictatures politiques sont pitoyables en comparaison avec la dictature financière. Une certaine résistance était possible au sein des dictatures les plus dures. Aucune révolte n'est possible contre la banque »

    L’économiste américain J.K. Galbraith : « la mondialisation n’est pas un concept sérieux. Nous l’avons inventé pour faire accepter notre volonté d’exploiter les pays placés dans notre zone d’influence ».

    Découvrez:La doctrine du libre-échange mondialiste a été imposée au monde entier par les multinationales américaines, puis par toutes les multinationales

     

    Liens:

    Quand Alexandre Zinoviev dénonçait la tyrannie mondialiste et le totalitarisme démocratique

    Sociétés commerciales, bancaires ,ces puissances supranationales

    Quand les Français ont dit non à l’UE

    Gros nichons et débilité ,l'idiocratie programmée

     

    « Premiers de cordée recherche kamikazesL'image de l'Union européenne ressort encore plus dégradée de la crise du coronavirus »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :