•  

     

    31 ans après la chute du mur de Berlin,où est passé le soi-disant « monde libre » ? 

     

     

    Interview de quelqu'un qui n’est « rien » aujourd’hui en France

     

    09Novembre89 :Voulez-vous vous présenter un peu s’il vous plait ?

     

    M : « Je suis né à la fin des années soixante .

    J’avais dix huit ans quand je me suis porté volontaire, comme certains de l’époque pour faire mon service militaire à Berlin,

    c’était encore la « guerre froide ».

    A l’époque  nous étions censé défendre le « monde libre » contre un totalitarisme . »

     

    « Ca fait maintenant trente et un ans que le mur de Berlin n’est plus là, et ,comme beaucoup de cette période, je ne peux que constater ,que les populations d’Europe vivent de moins en moins librement ,subissent de plus en plus l’oppression d’une pensée unique .

    De fil en aiguille ,notre pays est devenu une Nation entreprise, ou Nation startup ,passant à la trappe nos deux cents ans d’histoire ,histoire qui fait la référence, d’une Nation Souveraine .

    Nous voilà relégués à une vulgaire entreprise parmi d’autre …Dans l’océan de la mondialisation.

    09 Novembre89 :  Regrettez-vous la période dont vous parlez,celle de la guerre froide ?

    M :  « Oui ,sans le moindre doute »

    « L’époque où la situation était figée ,le mur de Berlin,le « rideau de fer » sur lequel les « experts » en remettent toujours une couche pour faire peur avec le communisme, était en fait la matérialisation de la frontière post seconde guerre mondiale, définie à Yalta, et signée par tous les occupants de l’Allemagne ,des Britanniques aux Français en passant par les Soviétiques et les Américains .

    Le mur fut surtout instrumentalisé par le camp occidental, on peut dire qu’il en a fait un second mur des lamentations.»

    09 Novembre 89 :Et ceux qui sont morts en passant ou en essayant de passer ce mur ?

    M : « chaque mort est un mort de trop.

    Cette situation de division, découlait directement des conséquences de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne avait envahie toute l’Europe ,en commettant de graves actes de barbarie , la perte de la vie des allemands  au mur, était un prix à payer .

    Photo:Gestion de crise : l'Allemagne accusée de faire cavalier seul et de fausser la concurrence à terme

    L’Allemagne qui domine l’Europe d’aujourd’hui se soucie t’elle des agriculteurs français qui se suicident depuis des années ?L’Allemagne qui domine l’Europe éprouve t’elle de l’empathie pour le sort des Grecs ?

    Replaçons donc les choses dans leur contexte .

    La période de guerre froide ,était vécu à l’Ouest comme une période de progrès , de bien être comme jamais, il était parfaitement exclu d’obliger la population à travailler comme une esclave ,avec une aussi faible rémunération du travail telle qu’on la connaît de nos jours .

    C’est depuis la chute du mur ,que la situation a  commencé à se détériorer . »

     

    « La décennie 1990 a d’une part enclenché la plus forte vague historique de reculs sociaux en Europe et dans le monde.De nos jours 87 millions d'Européens vivent sous le seuil de pauvreté, soit plus d'un habitant sur 6:Pauvreté : 87 millions d'Européens touchés. En France, en Allemagne, en Europe , pas une « réforme » imposée par une caste dominante qui n’ait été rendue possible par l’inversion cataclysmique du rapport de force en faveur du pouvoir des capitaux, et au détriment des peuples : privatisations, coupes dans la protection sociale, montée phénoménale des inégalités et de la pauvreté, limitations drastiques des droits des salariés. »

    « La disparition soudaine du contre capitalisme  a ouvert un extraordinaire boulevard aux puissants d'aujourd'hui,c'est là, précisément ,à la chute du mur  que s'est décidé ce que nous subissons actuellement. Nombreux sont les  ouest-allemands  qui faisaient cette confidence : naguère avant la chute de l’Allemagne de l’Est, l’existence de celle-ci contraignait le patronat de RFA et celui d'Europe de l'Ouest à maintenir un haut niveau d’acquis sociaux. 

    De nos jours En 2020, Berlin avec un taux de 19.3% ,est  au-dessus de la moyenne fédérale de pauvreté ,qui est de 15,9 % dans toute l'Allemagne .La pauvreté en Allemagne a atteint son niveau le plus élevé..

     

    En France, quelque 1,9 million de personnes  sont frappées de grande pauvreté »

    Notes:

     Berlin avec un taux de 19.3% ,est au-dessus de la moyenne fédérale de pauvreté ,qui est de 15,9 % dans toute l'Allemagne

     

    La "grande pauvreté" touche près de 2 millions de personnes en France, selon l'Insee

    Un agriculteur se suicide chaque jour selon la MSA

    Suicides chez les agriculteurs : des chiffres qui font froid dans le dos

    La chute du mur de Berlin,une catastrophe géopolitique et sociale

    LE TRAITEMENT DE CHOC ADMINISTRÉ À LA FRANCE RAPPELLE CELUI INFLIGÉ À LA GRÈCE

    GÉRER UN ETAT COMME UNE ENTREPRISE ?

    La rencontre oubliée de Kennedy avec W.Hallstein

    Changer l'UE?Essayez pour voir ...

    L'imposture du "monde libre"

    Le monde libre,n'est plus

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires