• Un an d’état d’urgence sanitaire et plus si affinité …

     

     

     

    Un an d’état d’urgence sanitaire et plus si affinité …

     

     

    Un nombre incalculable d’« annonces » de l'exécutif  que l’on peut sans exagérer ,qualifier d’abusif ,dans lesquelles Véran,Castex déclarent à chaque fois que « les jours à venir vont être difficiles »…

    Une attestation pour promener Médor,une autre pour aller chercher la baguette de pain,ou les packs d’eau…Faire du sport, ou aller voir Mémé ..

    Les places en réanimation se font rare?...

    Mais à qui la faute ?

    Qui a eu l’idée géniale de faire de notre hôpital à tous, coûteux oui, mais fiable, solide ,une entreprise ?...

    La loi Bachelot connue  sous le terme « Hôpital, patients, santé et territoire », HPST en  abrégé, porte la réforme de l'hôpital  promulguée le 21 juillet 2009. Elle a été préparée fin 2008 par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot Sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

     Cette loi a supprimé "le service public hospitalier" pour le remplacer par "des établissements de santé aux statuts variables". Elle a supprimé tout pouvoir du soignant pour donner tout le pouvoir aux gestionnaires. Elle a signifié formellement la fin des services qui regroupent les équipes soignantes, remplacés par des "pôles" de gestion. Elle a consacré le pouvoir du directeur, "seul patron à bord", sous la tutelle étroite du directeur de l’ARS (ndlr : Agence régional de santé), véritable préfet sanitaire aux ordres du gouvernement.

     

     Le seul objectif fixé à cette immense machine bureaucratique est celui de la rentabilité promue par la généralisation de la tarification à l’activité (T2A). L’augmentation des activités "rentables" est  devenue l’obsession partagée des directeurs et des médecins gestionnaires.

     

    Ainsi s’applique en pratique le concept "hôpital entreprise":Néolibéralisme,casse toi pauvre con!

     

    Ce n’est pas Macron certes, mais c’est tout de même sous le mandat de son conseiller , le même qui a insisté pour faire nommer Castex premier ministre .

    Nicolas Sarkozy a pesé de toute son influence dans le choix de ce nouveau Premier Ministre. Emmanuel Macron a fait sienne la thèse de l'ancien président selon laquelle tous les pouvoirs sont concentrés dans les mains du chef de l'Etat, le Premier Ministre n'étant plus qu'un « bon » exécutant:Jean Castex : Comment Sarkozy a convaincu Macron

    Pour autant les dirigeants actuels ont largement leur part de responsabilité eux aussi.

    Près de 4.200 lits d’hospitalisation  ont été supprimés en 2018 dans les établissements de santé français:Hôpitaux : 4.200 lits d’hospitalisation supprimés en 2018

     La crise « sanitaire » aurait dû, normalement, inverser cette tendance ou, du moins, l’arrêter pour quelques mois. Dans les faits, la capacité d’accueil des établissements de santé en France continue de dégringoler.

    Invoquant des impératifs budgétaires, le gouvernement et les autorités sanitaires régionales procèdent depuis plusieurs années à la suppression de lits d'hôpitaux considérés comme non essentiels ou excédentaires. Ces réductions successives ont largement pesé sur la capacité de la France à accueillir les patients:Le Covid-19 n’arrête pas la suppression de lits d’hôpitaux

     

    Le rejet de cette politique dont Macron est fier ,et  qui ,il n'y a pas si longtemps traitait les français de fainéants,s’exprime maintenant par le mépris des « recommandations » de la Macronie sur le thème de la vaccination.

    Un rejet d’autant plus naturel, que ces vaccins  posent plus de questions qu’ils n’offrent de réponses.

    Le nombre de personnes décédées subitement après avoir reçue une injection d’AstraZeneca dépassse  maintenant la centaine, dans toute l’Europe :Vaccination ?Non merci

    Un « passeport » sois-disant sanitaire  permettant aux Français ayant eu recours à la vaccination de se déplacer à nouveau librement, sur sa seule présentation, serait autrement dit un moyen détourné de rendre obligatoire un vaccin dont le gouvernement n’a pourtant cessé de répéter qu’il ne le serait pas:Passeport sanitaire : une idée liberticide et infantilisante

    En 2017 Bill Gates appelait la communauté internationale à se préparer à une pandémie avec le même sérieux qu’elle se préparait à une attaque nucléaire durant la Guerre froide…:En 2017 Bill Gates appelait la communauté internationale à se préparer à une pandémie avec le même sérieux qu’elle se préparait à une attaque nucléaire durant la Guerre froide

    Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et des mesures d'urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales.

    Chacun est à même de discerner si la France est concernée ou pas ,par les « mesures » prisent par les autorités:Vous reprendrez bien un peu de pandémie?

     

    Notes:

    Loi du 15 février 2021 prorogeant l’état d’urgence sanitaire

    En France,les "réformes" sont des idées importées d'anciennes dictatures

     

     

     

     

     

    « Passeport sanitaire : une idée liberticide et infantilisanteLa France vit elle sous régime autocratique ?... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :