• Un monde d’un genre nouveau...

    Une force unique, une idéologie unique, un parti unique mondialiste:une pensée unique.

    Tel est le monde aujourd'hui.

    Un monde d’un genre nouveau...

    La constitution de ce dernier a débuté à l'époque de la guerre froide, quand des superstructures transnationales ont progressivement commencé à se constituer sous les formes les plus diverses : sociétés commerciales, bancaires, politiques, médiatiques.Malgré leurs différents secteurs d'activités, ces forces étaient unies par leur nature supranationale. Avec la chute de l'URSS, elles se sont retrouvées aux commandes du monde. Elles disposent d'un pouvoir d’un genre nouveau : celui de contrôler les communications de toute la planète et de stocker les informations privées de tout un chacun.

     Le monde libre,n'est plus

    Les pays occidentaux sont soumis, comme les autres, au contrôle de ces structures supranationales. Or, la souveraineté des nations était,  une partie constituante du pluralisme et donc de la démocratie, à l'échelle de la planète. Le pouvoir dominant actuel écrase les états souverains. L'intégration de l'Europe qui se déroule sous nos yeux, provoque elle aussi la disparition du pluralisme au sein de ce nouveau conglomérat, au profit d'un pouvoir supranational.Les pays occidentaux ont connu une vraie démocratie à l'époque de la guerre froide. Les partis politiques avaient de vraies divergences idéologiques et des programmes politiques différents.

    L'époque de la guerre froide a été un point culminant de l'histoire de l'Occident. Un bien être sans pareil, de vraies libertés, un extraordinaire progrès social, d'énormes découvertes scientifiques et techniques, tout y était ! Mais, l'Occident se modifiait aussi presqu'imperceptiblement. L'intégration timide des pays développés, commencée alors, constituait en fait les prémices de la mondialisation de l'économie et de la globalisation du pouvoir auxquels nous assistons aujourd'hui. 

    Le cinéma, la littérature, la philosophie, tous les moyens d'influence et de diffusion de la culture,internet ,la télé  au sens large vont dans le même sens. A la moindre impulsion, ceux qui travaillent dans ces domaines réagissent avec un unanimisme qui laisse penser à des ordres venant d'une source de pouvoir unique. 

    C'est le mondialisme, la globalisation. Autrement dit : la domination mondiale. Et comme cette idée est assez antipathique, on la masque sous le discours plus vague et généreux d'unification planétaire, de transformation du monde en un tout intégré.

    Le gouvernement mondial est dirigé par les gouverneurs des structures supranationales commerciales, financières et politiques.

    Bill Gates, Mark Zuckerberg, Sergey Brin ou encore Larry Page,Apple, Google, Facebook…

     

    "Ce n'est pas si éloigné de ce que fait Google. "Il serait ici dans un lieu qui lui rappellerait ce qu'il ne faut pas faire":Berlin : Google dans l'ancien QG de la Stasi ..

     Jusqu’où va le pouvoir des géants du numérique ? La question est posée dans Apple, Google, Facebook… Les nouveaux maîtres du monde, le documentaire ci dessus.

     

    Ils s’appellent Bill Gates, Mark Zuckerberg, Sergey Brin ou encore Larry Page. Ces Américains, dont certains n’ont pas encore 40 ans, comptent parmi les hommes les plus riches et les plus puissants de la planète. Leur point commun ? Ils ont créé le monde d’aujourd’hui grâce à une révolution technologique sans précédent : internet et les réseaux sociaux ; et ils possèdent un pouvoir d’un genre nouveau : celui de contrôler les communications de toute la planète et de stocker les informations privées de tout un chacun. Un pouvoir très convoité, qui a pu les entraîner parfois dans des liaisons dangereuses avec les services secrets ou les gouvernements, notamment américains. 

     

    Ce documentaire raconte l’épopée de ces hommes souvent en marge de leurs contemporains mais qui ont réussi à changer le monde à grands coups de projets dignes de la science-fiction et qui, aujourd’hui, sont devenus plus forts que les Etats.

    Le Nouvel ordre mondial se veut unipolaire. 

     

     

    Le réseau social se fiche toujours du monde.
    Facebook continue de collecter des informations sensibles sur les préférences sexuelles, les opinions politiques et les croyances religieuses .
    Manque de transparence des conditions d'utilisation, impossibilité de s'opposer au traitement de ses données... Pas moins de sept manquements à la nouvelle Réglementation générale sur la protection des données personnelles (RGPD)

     

    La chute du mur de Berlin a permis l'avènement d'une mondialisation et sa pensée unique.

    Une chute planifiée ,celle du mur de Berlin

    Le monde libre n'a sûrement pas triomphé le 09 Novembre 1989 comme les "élites" le font croire.

     

    LA SILICON VALLEY TRAVAILLE AUSSI SUR UN SYSTÈME DE NOTATION DES CITOYENS

     

    Les entreprises vont à terme influencer  la vie des citoyens, avec notamment la surveillance des réseaux sociaux.

     

     

    La doctrine de la pensée unique

    http://09novembre1989.revolublog.com/la-doctrine-de-la-pensee-unique-a149966746

     

    Notes:

    Alexandre Zinoviev dénonçait la tyrannie mondialiste et le totalitarisme démocratique

    https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/video-regardez-le-documentaire-apple-google-facebook-les-nouveaux-maitres-du-monde-sur-france-2_3011675.html

    https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/protection-des-donnees-facebook-mis-en-demeure-et-menace-par-une-action-de-groupe-3b27fa58e20f23d2a6ea33ba7875d441

    http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2018/07/une-question-d-honnetete.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/berlin-google-dans-l-ancien-qg-de-la-stasi_3015477.html?fbclid=IwAR0p0shqqhjyx8o0m_Mgk44QAlDMfLBQHX7r3DPXKPaZ_SogTQKeb6ueEZA

     

     

     

     

     

    « Les commémorations sont celles de l'UE30 ans de chute du mur de Berlin et d' instrumentalisation »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :