• Vous reprendrez bien un peu de pandémie?

     

    Vous reprendrez bien un peu de pandémie?

     

    Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et des mesures d'urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales

     

     Les restrictions  «servent d'excuse pour miner les processus électoraux, affaiblir les voix des opposants et réprimer les critiques».  «des avocats, des militants et même des professionnels de la santé ont fait l'objet d'arrestations, de poursuites et de mesures d'intimidation et de surveillance pour avoir critiqué les mesures 

    ( Antonio Guterres , secrétaire général de l'ONU)

     

     Michelle Bachelet, La Haute Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a également dénoncé «les restrictions illégitimes des libertés publiques et l'utilisation excessive des pouvoirs d'urgence»

     

    A Paris,

    une vingtaine de journalistes du groupe Altice (BFM, RMC, SFR) ainsi que des médecins se sont retrouvés dans un restaurant la soirée du 24 Février dernier.

    Des journalistes et des “consultants santé” de la chaîne d’info : “des cadors de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et un gradé de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris”...

    il s’agit de la brasserie “Aux 3 Présidents”, un établissement adossé au campus du groupe Altice (SFR, BFMTV, RMC...). Occupant le rez-de-chaussée d’un des bâtiments du siège, il est aussi, au même titre que l’ensemble des bâtiments, la propriété personnelle de son patron, Patrick Drahi

     

     

     

    Le restaurant en question se permet par ailleurs d’ouvrir ses tables en journée. Le mois dernier, un client a posté sur Tripadvisor un avis qui  l’indique : “Par une curieuse autorisation, ce restaurant est ouvert en cette période du fait d'une clientèle de généraux et de journalistes (BFM, Libération...) et c'est bien agréable en cette période. Bon repas, servi rapidement dans la véranda, personnel sympathique et clientèle contente d'être là et de profiter de ce moment privilégié.” L’allusion aux “généraux” renvoie au bâtiment voisin, surnommé “Balard”, le complexe regroupant les états-majors des armées françaises. 

    Habituellement, il n’est pas rare de croiser dans cette brasserie chic des personnalités des médias du groupe Altice, qui en ont fait leur cantine. Ils y dégustent la cuisine du chef Eric Duquenne, qui a servi à l’Elysée sous les présidences Chirac, Sarkozy et Hollande, d’où son nom. 

     

    Notes:

    La pandémie, un «prétexte» pour certains États en vue de réprimer, s'inquiète l'ONU

    La police verbalise les clients d’un “restaurant clandestin” propriété de Patrick Drahi

     

    « Survivre aux crises dans le système néolibéralVaccination ?Non merci »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :