•  

     

    Choose France , et après !!

     

    La production industrielle en volume est toujours inférieure de 5% à son niveau d'avant crise sanitaire. Et la productivité est toujours en berne.

     

    L'Elysée n'a pas hésité à insister sur la ré industrialisation de la France pour un événement en grande pompe..

     

    Il faut néanmoins rappeler qu'en 2018, «l'objectif affiché n'était pas de réindustrialiser », souligne François Geerolf, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). « L'idée était de faire venir les multinationales dans le secteur des technologies », poursuit le chercheur. À l'époque, le chef de l'Etat prônait à tout va « la startup nation », déjà vantée sous le mandat de François Hollande lorsqu'il était aux manettes de Bercy. Mais Choose France « a été réinterprété à l'aune de la pandémie ». En effet, la crise sanitaire avait jeté une lumière crue sur la dépendance de la France en matière de masques sanitaires, de médicaments de base et d'aspirateurs pour les patients en réanimation. Depuis cette crise planétaire, le chef de l'Etat a changé de discours sur l'impérieuse nécessité de réindustrialiser l'Hexagone et l'Europe.

     

    En dépit de cette pluie d'investissements record annoncés par Emmanuel Macron, la situation de l'industrie est loin d'être favorable. « La production manufacturière et la production industrielle en volume en France est toujours inférieure de 5% à la période pré-Covid 2019 ».

    En part de produit intérieur brut (PIB), l'industrie a perdu du terrain sous le premier mandat d'Emmanuel Macron. Le poids du Made in France dans l'économie tricolore est passé de 13,8% en 2017 à 13,3% en 2022.

     

    La France qui se réindustrialise, c'est surtout  la France qui a un problème de désindustrialisation .

     

    Entre 1995 et 2023, la croissance de la valeur ajoutée brute de l'industrie en France a été inférieure à celle de la plupart des autres pays européens. C'est pour cela que la part de l'industrie dans la valeur ajoutée totale a tellement diminué en France .

     

     Le gouvernement met en avant « les 126.000 emplois » crées depuis 2017 dans l'industrie, il faut rappeler que la France a perdu 2,5 millions d'emplois depuis les années 70 …

     

    L'autre phénomène qui inquiète beaucoup , est la chute de la productivité dans l'économie française, et en particulier dans l'industrie.

     L'emploi dans l'industrie a continué d'augmenter ces dernières années alors que la production industrielle n'a toujours pas retrouvé son niveau d'avant crise sanitaire. En d'autres termes, il faut plus d'emplois pour produire moins.  Ce qui a provoqué mécaniquement un recul de la productivité dans l'industrie. La productivité « baisse très fortement..

     

    Les économistes de la Banque de France ont expliqué que cette chute de la richesse produite par emploi pouvait s'expliquer par l'embauche massif d'apprentis et par les difficultés de recrutement.

    Face aux pénuries de main-d'œuvre, les industriels ont pu embaucher des travailleurs moins qualifiés et moins formés. Résultat, la valeur ajoutée par emploi a décroché dans de nombreux secteurs..

     

    300.000 emplois vont être perdus dans le secteur de la construction en trois ans par rapport à début 2023. Le bâtiment, c'est un paquebot : quand il avance, il entraîne tout le monde. Aujourd'hui, le paquebot est arrêté.. :

    "Pour l'emploi, c'est catastrophique" : le logement neuf n'en finit plus de s'effondrer

     

     De nombreux aléas planent au dessus de l'économie française. L'objectif de croissance de 1% du gouvernement s'éloigne. Plombée par une demande atone , l'économie française peine à créer des emplois. Résultat, le chômage devrait continuer de grimper :

    Croissance en panne, chômage en hausse : l'Insee noircit ses prévisions pour 2024

     

    Notes:

    Choose France : malgré des investissements « record », une réindustrialisation fragile

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique