• Un hiver à Paris

    Après le printemps de Prague,

    l'hiver de Paris?

     

    Le gouvernement des premiers de cordée, 

    aime l’escalade, celle de la violence .

    Le Groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM), est implanté à Versailles-Satory.

    Basé à proximité de Paris, il constitue une réserve gouvernementale prévue pour les situations de crise où les forces classiques de maintien de l'ordre se révéleraient insuffisantes,.

    Il est particulièrement chargé de garantir la sécurité et la liberté d’action des organes gouvernementaux..

     

     

    La nation start-up envoie ses blindés en réponse des attentes de la population..

    Edouard Philippe a fait savoir qu'une douzaine de véhicules blindés à roues de la gendarmerie (VBRG) seraient déployés à Paris et en région parisienne le 8 décembre.

     

    Le vrai visage du "monde du nouveau" , une banale dictature au service de l'intégrisme financier.

     

     

    La liste des dons reçus par Emmanuel Macron pour financer sa campagne présidentielle révèle qu'1,2% des dons ont rapporté à eux seuls 48% du montant total des dons perçus.

     

     

    Une liste sur laquelle apparaissent 74.702 dons reçus par En marche, soit 14 millions d'euros pour financer sa course à la présidentielle. Selon la Commission nationale des comptes de campagne, 1,2% des dons ont rapporté à eux seuls 48% du montant total reçu par Emmanuel Macron pour financer sa campagne. Une donnée qui confirme qu'Emmanuel Macron a majoritairement été financé par "la France d'en haut". Ces sommes ont été versées par quelques centaines de mécènes fortunés. Des soutiens financiers qui se concentrent qui plus est sur Paris et sa proche banlieue à hauteur de 56%. Un président donc financé par les Parisiens et les urbains. Un signe de la fracture entre France des villes et des campagnes.

     

    14% des dons proviennent en outre des Français vivant à l'étranger, dont la moitié résidant en Grande-Bretagne. Les équipes d'En marche ont ciblé la City. En pratique, la finance londonienne a donc donné plus d'argent pour la campagne d'Emmanuel Macron que les contributions des neuf plus grandes villes de province réunies (4,3% du budget de campagne). Le candidat Macron a échoué à convaincre les classes populaires. 

    « Le totalitarisme financier est froid. Il ne connaît ni la pitié ni les sentiments. Les dictatures politiques sont pitoyables en comparaison avec la dictature financière. Une certaine résistance était possible au sein des dictatures les plus dures. Aucune révolte n'est possible contre la banque ».:http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2018/07/une-question-d-honnetete.html

     

    Un hiver à Paris

    Chacun le sait, l'ue ,c'est la paix...

     

    Notes:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupement_blind%C3%A9_de_gendarmerie_mobile

     

    https://www.capital.fr/economie-politique/president-des-riches-ce-que-revelent-les-comptes-de-campagne-de-macron-1318157?fbclid=IwAR3_SrtzLRTQirnOrYHUStGeQG8Q1yxwRFu9k2koBioduEmqQWuqbqP1uVU

    « Un président business friendly..Agression contre la démocratie et la prospérité »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :